Death Valley !

On dit souvent que l’Amérique est l’endroit de tous les extrêmes. Avec la Death Valley (ou Vallée de la Mort pour nous français), on ne pouvait pas avoir plus raison !
C’est simple, en sortant du désert du Nevada pour repasser en Californie, on passe deux bonnes heures de route sans croiser une seule voiture, d’ailleurs, il faut penser à bien faire le plein car on ne croise que très peu de stations-essence.
La seule rencontre de toute cette route est celle… de deux coyotes ! Assez affamés et avec l’air fatigués, sûrement dû à la chaleur.
Il est étonnant de se dire qu’un paysage aussi désertique puisse être aussi beau, son silence détonne avec les klaxons de Vegas.

Nous avons pris la route très tôt afin d’arriver sur les lieux aux alentours de 10h et quand nous sommes sortis de la voiture à notre 1er spot, Badwater, il faisait déjà 42°C ! L’air est chaud, il brûle la peau (prévoir beaucoup d’eau !) et il est même difficile de respirer… mais le paysage y est magnifique.
Badwater est le point le plus bas en Amérique du Nord avec une altitude de 85,5m sous le niveau de la mer et dont le sol est une énorme étendue de sel.

En repartant, nous nous arrêtons à quelques autres spots connus sur la route, Artists Drive, dont la roche est de plusieurs couleurs et Zabriskie Point.

La Vallée de la Mort est pour nous un gros coup de coeur de ce roadtrip.

Coyote Road
Badwater Salt
Artist Drive
Zabriskie Point