Ibiza !

« Ah bon, vous partez en vacances à Ibiza ? », ça c’est la phrase que nous avons la plus entendue quand nous annoncions notre destination de vacances d’été 2017 !
Donc oui, nous partons à Ibiza mais c’est son autre visage que nous avons choisi de découvrir, l’Ibiza nature et bohème pas l’île de la fête.
Une fois l’avion de réservé, nous nous sommes attaqués à la recherche de l’hôtel. Il y a beaucoup de choix sur l’île et nous voulions loger près de Eivissa (le centre historique, Ibiza en Catalan), ce fut sûrement un mauvais choix car les logements sont très chers et nous étions au final « loin » de tout.

Eivissa !

Pour la 1ère journée, direction Eivissa, et plus précisément la vieille ville fortifiée et son labyrinthe de petites ruelles.
Le centre a énormément de charme, dans son jus, les bâtisses sont souvent blanches et défraîchies (j’adore, ça me rappelle La Havane) et les rues étroites, nous prenons plaisir à nous y perdre.
Il fait très chaud, et les ruelles grimpent surtout quand nous décidons de monter en haut de la ville pour avoir un point de vue.
D’un côté la mer et les falaises et de l’autre la vieille ville, le contraste est tout simplement magnifique !
Une fois redescendus nous allons chercher notre récompense, une bonne glace bien méritée !
Nous faisons quelques boutiques, toutes très charmantes et nous nous dirigeons tranquillement vers notre adresse food du soir S’Escalinata.
Il s’agit d’un restaurant de tapas, toutes les tables sont dans les escaliers et des coussins remplacent les chaises, ça nous rappelle une adresse que nous avions adorée avec nos amis à Lisbonne.
Le repas est délicieux, le soleil se couche et la lumière se tamise, quelle belle 1ère journée !

Formentera !

Au programme de la 2ème journée, direction Formentera, petite île au sud d’Ibiza. Nous prenons un ferry de la compagnie Aquabus, 40 minutes de traversée depuis le port de la vieille ville au port de Formentera.
Arrivés sur place, nous louons deux vélos, l’île est assez plate, ça devrait le faire ! En effet, les kms sont plutôt faciles à avaler mais qu’est ce qu’il fait chaud !
Nous débutons la journée par un très bon petit déjeuner au Claro, le lieu est très joli avec une déco toute simple, beaucoup de bois et de blanc et les yaourts au muesli sont délicieux.
Quoi de mieux pour digérer que 20 bonnes minutes de vélo afin de rejoindre San Francisco Xavier, le centre de l’île.
Ici encore les rues sont très charmantes, beaucoup de petites boutiques et restaurants, c’est le lieu animé de Formentera.

Nous reprenons nos vélos pour nous rendre à la très (trop) connue plage De Illetas.
Sur le chemin nous croisons les Salines d’en Marroig, Ibiza et Formentera sont réputées pour leur sel de grande qualité.

Nous arrivons ensuite sur la plage De Illetas, vous ne verrez pas de photo ici car la plage était bondée, c’est vraiment dommage car elle doit être magnifique sans toutes ces serviettes de touristes…
Nous avons tout de même trouvé la place de nous installer entre deux groupes d’Allemands (très nombreux à Ibiza), oui on n’allait tout de même pas rebrousser chemin, on méritait notre baignade !
L’eau est à température idéale et petite particularité, il y a des petits cristaux roses dans le sable, nous n’avions jamais vu ça et il faut avouer que c’était vraiment très joli.
Le ventre gargouille, nous décidons d’aller nous ravitailler au restaurant de la plage. Les prix sont assez élevés, rien d’étonnant pour un restaurant de plage, une pizza à partager fera l’affaire et puis j’ai repéré une adresse de glaces apparemment délicieuses, nous nous y arrêterons avant de reprendre le ferry !

Mercadillo Las Dalias !

Après une bonne douche à l’hôtel, nous allons louer un scooter pour la suite du séjour, nous choisissons un 125 parce que d’après Thomas « sinon on avancera pas ».
C’est pas très rassurée que je monte à l’arrière du scooter en direction du hippie market Las Dalias !
Le market est gigantesque, il a des stands de bijoux, de vêtements, de food mais par contre très peu de déco (petite déception). J’essaie de trouver quelques souvenirs mais les produits sont souvent très (trop) hippie à mon goût, moi qui n’aime pas le orange, je suis servie !
Il y a même des stands un peu originaux comme une diseuse de bonne aventure et une tatoueuse au henné.
L’ambiance est vraiment très sympa !

San Juan et le Giri Café !

En ce 3ème jour, nous nous rendons dans un petit village dans le nord de l’île, nous reprenons le scooter qui a dormi pas loin de l’hôtel (il y dormira une nuit de plus et nous n’aurons jamais de problème) et nous passons par des routes sauvages très agréables, voilà ce que nous sommes venus chercher à Ibiza !
Ce matin, nous petit-déjeunons au Giri Café, l’endroit est superbe et très grand. Il est décoré avec beaucoup de goût, les tables sont en bois brut, les chaises en métal ou en paille tressée, nous comprenons que la clientèle est sûrement chic…
Vous pouvez manger dans la salle intérieure, à l’extérieur ou dans la véranda, nous avons choisi cette dernière où la lumière naturelle était superbe.
Nous avons du mal à choisir, toute la carte est alléchante, nous choisissons donc de partager des pancakes, un avocado toast (à tomber de sa chaise) et un yaourt. Tout est absolument délicieux et le cadre tellement apaisant !

Cala Bassa !

Après l’excellent petit-déjeuner du Giri Café nous nous rendons à Cala Bassa au sud-ouest de l’île, dans l’espoir de nous y baigner et de trouver moins de monde que la veille à Formentera, perdu !
La plage est aussi bondée que celle d’hier et pourtant il est seulement midi. Cette fois-ci je décide d’immortaliser l’instant afin de vous montrer à quoi ressemble une plage d’Ibiza en plein mois d’août…
Pas grave, on installe nos serviettes juste le temps d’une petite baignade et repartons vers une autre plage, une crique cette fois-ci.
On se dit très égoïstement que nous aimerions avoir cette plage qui à l’air magnifique pour nous seuls (remember les plages des Seychelles).

Cala Salada !

Nous voici maintenant à Cala Salada, très jolie crique située à l’ouest de l’île, ici enfin il y a moins de monde, c’est sûrement parce que cette plage se mérite, une route sinueuse pour s’y rendre et de nombreuses marches à descendre pour arriver au bord de l’eau. Pour info, il s’agit d’une crique de galets.
Nous mangeons au petit restaurant de la crique, il est  vraiment tout simple, ici pas de chichi en déco, on y mange du poisson frais, de la paëlla, que des choses simples mais bonnes, et les prix sont pour la 1ère fois tout à fait corrects.
Nous allons ensuite poser nos serviettes sur les rochers et remarquons que la crique (de sable) d’à côté est noire de monde.
Morale de l’histoire, si vous souhaitez du calme sur les plages d’Ibiza, privilégiez les plages de galets à celles de sable !

Santa Gertrudis, ses boutiques et le Gitano !

Nous reprenons notre scooter direction le centre de l’île, nous traversons des paysages très sauvages avec de la terre couleur ocre et ces si belles maisons en pierres typiques d’Ibiza.

Nous arrivons ensuite dans le village de Santa Gertrudis, qui est un de nos coups de cœur du séjour. Nous faisons le tour des petites boutiques, nous remarquons qu’ici il y a de nombreux touristes français, jusqu’à présent nous en avions peu rencontré.

Par le plus grand des hasards nous montons sur le toit d’un hôtel très chic, et là grande surprise, un rooftop avec bar et piscine. Nous prenons un verre chacun, leur jus de mangue est fantastique et nous piquons une tête dans la magnifique piscine, nous sommes seuls au monde, le pied !

Il est ensuite l’heure de manger, nous nous dirigeons vers le Gitano, restaurant repéré il y a quelques temps sur Instagram, la déco est superbe, très travaillée dans un esprit bohème que j’adore.
Le restaurant propose une carte de plats japonais, nous prenons un cocktail bien corsé et choisissons notre plat. Les makis sont délicieux, je n’en ai jamais mangé d’aussi bons ! Le lieu est canon, les makis excellents, la musique cool et nous avons pour compagnon de repas un petit chat en demande de câlins, je suis aux anges !

Passion Café et Cala Ses Boques !

Pour ce dernier jour à Ibiza, nous allons petit-déjeuner au Passion Café, encore une fois tout nous fait envie, nous décidons comme la veille de partager des pancakes et un avocado toast accompagné de galettes de pommes de terre, c’est extrêmement copieux et délicieux.

C’est quelques grammes en plus que nous remontons sur notre scooter pour nous rendre vers le sud de l’île direction une crique qui à l’air très jolie, Cala Ses Boques.
Là encore les paysages sauvages sont très beaux et nous savourons ces derniers instants en scooter.
Nous faisons un petit arrêt dans le village d’Es Cubells où nous avons un magnifique point de vue sur la crique, les contrastes de bleus sont superbes, il nous tarde d’arriver en bas pour en voir plus.
Malheureusement, quelques kms plus bas nous sommes arrêtés, la route est barrée pour cause d’effondrement possible, seuls les habitants ont droit de passage, tant pis la vue que nous avons eu du village était déjà époustouflante !

Nous reprenons la route et nous arrêtons dans une pépinière de cactus que nous avons croisée à l’aller, il y a des cactus par milliers, la chance est trop belle pour ne pas la saisir ! La propriétaire des lieux est française enfin elle l’a été comme elle tient à nous le préciser, il s’agit sûrement d’une de ces personnes qui part en vacances, découvrir un lieu et n’a plus envie de le quitter. Evidemment, je lui achète quelques plantes en souvenir et nous reprenons la route une dernière fois.

Dernier arrêt à la boutique Sal de Ibiza afin de ramener ce fameux sel en souvenir et il est déjà l’heure de prendre l’avion en direction de la France !

Ibiza en quelques mots !

Où dormir à Ibiza ? :

Comme dit plus haut nous avons logé dans Eivissa à l’Aparthotel Playasol Jabeque Soul. Nous ne vous recommandons pas forcément de loger dans cet endroit de l’île, pas par rapport à l’hôtel, qui offre des prestations satisfaisantes bien que chères mais plutôt par rapport à la situation. En effet, si vous ne venez pas sur l’île pour faire la fête mais pour la visiter comme nous et bien vous serez assez « loin » de tout sauf du centre bien sûr.
Nous avons loué un scooter afin d’être libres de nos déplacements et nous avions toujours 30 minutes de route, celles-ci sont plutôt agréables donc ce n’était pas dérangeant. Je pense que vous pouvez plus charmant, plus pratique et moins cher comme logement si vous cherchez dans les terres.

Où manger à Ibiza ? :

Alors Ibiza est vraiment un concentré de bonnes adresses, tous les restaurants sont mignons et c’est souvent très bon, par contre attention à l’addition qui est souvent élevée…

S’Escalinata
– Carrer Portal Nou, 10, Eivissa, endroit très sympathique et original pour manger, vous êtes installés dans les escaliers, assis sur des coussins, vous pouvez déguster d’excellents cocktails et tapas.
Claro Piadineria – Carrer de s’Espalmador, Formentera, petit restaurant très mignon à la déco soignée, nous y avons petit-déjeuné, les fruits étaient frais et délicieux, bonne surprise la note n’était pas du tout salée !
The Giri Café – Plaça Espanya, Sant Joan de Labritja, un de nos coups de cœur food de ce séjour, le lieu est magnifique et les plats sont dingues, rien à dire de plus !
Gitano – Carrer Venda de Fruitera, 4, Santa Gertrudis, 2ème coup de cœur food à Ibiza, la décoration est canon et quelle surprise de déguster des makis (excellents) dans une ambiance bohème !
Passion Café – Ctra. de Platja d’en Bossa, Ibiza, plats très bons et copieux mais addition assez élevée.

Pour résumer ? :

Ibiza nous a révélé un visage encore bien trop méconnu, celui d’une île encore sauvage par endroit, ses criques magnifiques avec dégradé de bleus. Nous avions visité Majorque il y a quelques années et avions déjà compris à l’époque que nous n’avions pas besoin de parcourir le globe pour voir des plages paradisiaques. A Ibiza vous trouverez ces fameuses plages mais évitez de visiter l’île en haute saison, parce que sinon vous allez devoir partager ces paysages avec des milliers de touristes.
La location d’un véhicule sera presque obligatoire si vous voulez faire le tour de l’île (le contraire serait dommage), nous avons opté pour un scooter 125, 86€ pour 48h.
Malheureusement, le cliché est encore bien trop vrai, la plupart des touristes qui visitent Ibiza sont là pour faire la fête, se montrer et pavaner, nous n’avons même pas essayé de compter le nombre de filles se prenant en selfies…
Ibiza reste une destination assez chère car très à la mode et très fréquentée par les « fêtards » mais vous y trouverez des adresses food excellentes, des paysages et plages magnifiques.
Alors courrez à Ibiza, c’est une très belle île mais choisissez bien la période, de préférence mai, juin ou septembre.