Préparer son voyage à Bali !

 C’est au mois de juin que nous avons décollé pour Bali et nous allons tout vous raconter !

Nous allons dans un 1er temps vous parler de l’organisation du voyage puis nous vous parlerons en détail de chaque étape.
On peut déjà vous dire que c’est un énorme coup de cœur, Bali, celle que l’on appelle l’île des Dieux, nous a transportés. Grâce à elle, nous avons fait un voyage spirituel avec tous nos sens en éveil…
Suivez-nous !

avion

Compagnie : Quatar Airways
Coût : ~1000€ pour 2
Durée : ~17h
– Paris/Doha : 6h30
– Escale : 45min
– Doha/Denpasar : 10h

Concernant l’escale, nous avions un peu peur du « short transfert », surtout que nous sommes partis avec 40 min de retard… Vous avez fait le calcul ?!
Nous avons rattrapé notre retard en vol et des employés de QA nous attendaient à la sortie de l’avion pour nous escorter jusqu’à notre prochain vol. Bon nous avons quand même dû repasser la sécurité et marcher très très vite ! Nous sommes à peine montés dans l’avion qu’il a commencé à faire ses manœuvres.
Alors si vous avez bientôt un vol avec une escale très courte, rassurez-vous, si la compagnie l’a prévue, c’est que c’est possible !
En ce qui concerne la durée, pas de surprise, c’était long, très long… Bali, ça se mérite !

hébergements

Réservations : Airbnb et sur Booking
Coût : ~730€ pour 13 nuits = ~56€/nuit

Les nuits étaient donc assez bon marché mais nous aurions pu trouver moins cher.
Je suis toujours assez exigeante concernant les logements et on a décidé de se faire plaisir.

Nous avons dormi dans des endroits plutôt jolis, calmes et il y avait toujours une piscine.

Si vous êtes d’esprit baroudeur, il est très simple  de trouver un logement de dernière minute, vous croiserez souvent des panneaux ‘Vacancy‘ devant les hôtels.

Météo & Décalage horaire

Période : Juin (période sèche)
Climat : Tropical
Décalage horaire : 6h en été, 7h en hiver

La période idéale pour visiter Bali s’étend d’avril à octobre, ce qui correspond à la saison sèche, peu de risque de pluie et des températures qui tournent autour des 25°/32°.
Pendant nos 2 semaines à Bali, nous n’avons eu que 10min de pluie à Gili Trawangan.
Il faisait donc très beau et très chaud, un peu moite mais rien à côté de la moiteur que nous avions connue à Cuba en 2015, #trempéstoutelajournée.

 

monnaie

Devise : IDR (roupie indonésienne ou rupiah)
Conversion en juin 2018 : ~16 800 IDR = 1€

Nous avons majoritairement payé en espèces que nous changions régulièrement ainsi qu’avec la carte Revolut que nous avions prise avant notre départ.
Pour changer des espèces c’est très simple, vous avez des changes un peu partout, il vous suffit juste de vérifier et comparer le taux de change. Pensez à toujours recompter plusieurs fois les billets, les Balinais sont adorables mais un billet peut vite tomber sur les genoux de votre interlocuteur ;).
Concernant, la carte Revolut, nous ne pouvons que vous conseiller de la prendre, nous avons payé tous nos hôtels avec cette carte et nous n’avons eu aucun frais bancaire, c’est vraiment génial !
À Bali, on peut vite se sentir riche avec des millions de Roupies dans les poches, moi j’étais surtout perdue !

Scooter & Conduite

Transport : Scooter
Coût : ~45€ pour 9 jours (location + essence + parking)

Nous avons loué un scooter quasiment tous les jours, rien de plus simple pour se déplacer à Bali. Oubliez la voiture, il y a beaucoup trop d’embouteillages.
Ne vous inquiétez pas de tout ce qui se dit sur les forums, nous n’avons jamais eu de problèmes/accidents.
La location se fait en 2min top chrono, vous remplissez un document avec votre nom, n° de passeport et n° de permis et voilà c’est fait !
Pas d’assurance, pas de tour du véhicule, rien !
N’oubliez pas de demander un casque, nous ne nous sommes jamais fait arrêter par la police mais nous avons souvent lu que les touristes pouvaient avoir des contraventions pour le non port du casque. Concernant l’essence, vous trouverez des bouteilles de pétrole (jaune ou bleue) un peu partout sur le bord de la route, n’ayez pas peur il n’y a pas d’arnaque. Il faut environ 3 bouteilles pour faire le plein, la bouteille coûte 10k IDR soit 0,60€ !

Et enfin, la conduite ! Sur la route, il y a majoritairement des scooters, beaucoup de scooters ! Pour nous, tout s’est très bien passé, Thomas a conduit un scooter pendant plusieurs années lors de son adolescence donc aucune crainte pour lui. Il suffit juste de se lancer, ne pas avoir peur de doubler, grimper sur les trottoirs et surtout klaxonner pour signaler sa présence !
Et petit conseil pour éviter de garder les casques avec vous lorsque vous vous garez, accrochez la sangle dans le coffre !
Pour finir, nous avions lu qu’il était fortement recommandé de posséder un permis international, si vous vous y prenez bien à l’avance pour le voyage, pensez-y, la démarche est simple mais très longue (4/5 mois d’attente). Sur place, il ne nous a jamais été demandé.

Achat de souvenirs

Technique : Négociation 
Où ? : Canggu, Seminyak

Les meilleures affaires que nous ayons faites sont à Canggu et ses alentours ! Ici, vous avez énormément de choix de petits sacs « Bali » et un grand pouvoir de négociation.
À Seminyak, c’est le paradis de la déco, beaucoup de boutiques vendent des attrapes rêves, suspensions en macramé, housses de coussin en macramé, juju hat… C’est là que nous avons acheté la plupart de nos souvenirs en fin de voyage.
Par contre, nous avons tenté de trouver quelques petites choses au Ubud Traditional Art Market, la négociation fut vraiment très difficile et bien moins agréable qu’ailleurs. Donc, nous ne vous conseillons pas d’acheter vos souvenirs à Ubud.

En ce qui concerne, la négociation, il ne faut vraiment pas hésiter à casser les prix en 3 et rentrer dans le jeu, les Balinais adorent ça ! À seminyak, nous avons rencontré des gens vraiment très sympathiques qui rendaient les négociations très drôles. Pour la petite anecdote, un vendeur m’a dit en rigolant (après arrêt de la négo de ma part) ‘j’espère que tu ne dormiras pas les nuits en repensant à cette affaire que tu loupes’ :).
Leur phrase préférée : ‘Morning price !’.

Langue

Langue officielle : Balinais dérivé de l’Indonésien

Une majorité des Balinais parlent Anglais donc nous n’avons jamais eu de problème pour nous faire comprendre à part quelques personnes (plus agées) qui ne maîtrisent pas très bien la langue de Shakespeare.

Transferts & Drivers

Coût : ~170€ pour 8 transferts

Comme abordé plus haut, nous nous sommes déplacés exclusivement à pied ou en scooter.
Par contre, en ce qui concerne les trajets entre nos différents hôtels, nous avons utilisé des chauffeurs privés.
Là aussi, pensez à négocier car les prix vont du simple au double, à partir du moment où vous trouvez un driver à un prix raisonnable, prenez son numéro de téléphone et contactez-le pour tous vos longs trajets.

Nous, nous avons malheureusement tâtonné avant de trouver le bon et je pense que nous aurions pu économiser quelques euros sur les 1ères courses.
Pour vous faire une idée, prévoyez environ 250k IDR pour faire un trajet aéroport/Canggu

N’hésitez pas à demander à votre chauffeur de s’arrêter sur la route si vous avez repéré un joli spot (cascade, temple…).

Alimentation

Style : Asiatique/Indonésienne & Occidentale
Prix : Bon marché
Coût : ~350€ pour 14 jours = ~25€/jour

Bali regorge de bonnes adresses food, une grande partie des restaurants propose des plats occidentaux, beaucoup d’Australiens se sont installés sur l’île (seulement à quelques heures de vol).
Tous les restaurants ou presque sont extrêmement bien décorés et donnent envie d’y entrer, pour moi qui adore découvrir des jolis endroits, c’était un peu frustrant :).
En 2 semaines, nous n’avons quasiment pas eu de mauvaise surprise. 
Nous nous en sommes donnés à cœur joie sur les fruits et les avocado toasts.

Concernant les plats typiques de Bali, nous avons eu un énorme coup de coeur pour 2 plats : le Nasi Goreng et le Mie Goreng, le 1er est à base de riz et le 2ème de nouilles, accompagné de poulet ou crevettes et de légumes, un pure délice ! Je ne peux même pas vous dire combien nous en avons mangé !

À Bali, l’eau du robinet n’est pas potable mais dans tous les restaurants/hôtels/Airbnb (ou presque) vous trouverez une fontaine à eau.

Croyance

Religion : Hindouisme

Les Indonésiens sont très majoritairement (90%) musulmans mais Bali est une exception et les Balinais sont Hindouistes.

Plusieurs fois par jour, vous trouverez des offrandes sur les trottoirs, devant les temples, maisons, magasins… Il s’agit d’un acte de gratitude, de remerciements envers les Dieux.

Il s’agit le plus souvent de petits paniers de feuilles de palmier remplis de riz, de fleurs, de sucrerie et toujours accompagnés d’encens.
Nous avons adoré contempler les Balinais déposer leurs offrandes, respectant scrupuleusement une « chorégraphie » de gestes, allant de l’allumage de l’encens à la bénédiction avec de l’eau bénite. 

À Bali, nous avons eu l’occasion de visiter plusieurs temples et à chaque entrée on nous a fourni un Sarong, c’est comme un paréo mais peint à la main, qui se noue à partir de la taille et qui permet de cacher les jambes.

Gentillesse Balinaise

Un des plus beaux souvenirs que nous avons rapporté de Bali est l’image des sourires des Balinais.
Nous n’avons jamais rencontré une population aussi souriante, sympathique et bienveillante.
Ils ont vraiment le souci de faire plaisir, ne supportent pas de décevoir et s’excusent dès que quelque chose ne se passe pas comme prévu.
Au restaurant par exemple, ils vont systématiquement vous répéter votre commande pour être sûrs d’avoir bien compris.

Si nous avons autant aimé notre séjour à Bali, c’est en grande partie grâce aux Balinais 🙂

Watch It !

Pin It !