La Californie, encore ?!

C’est sûrement l’une des phrases que nous avons entendue le plus souvent ces derniers mois quand nous avons annoncé à notre entourage que nous retournions aux Ėtats-Unis en mai, en Californie plus précisément, en débutant cette fois-ci par San Francisco.
C’est en décembre dernier, alors qu’il faisait froid et moche, que j’ai lancé l’idée à Thomas : « Et si on retournait sur la Côte Ouest des US, mais cette fois, on se concentre sur la Californie et on prend notre temps » et devinez ce qu’il a répondu… « Goooo ! ».
Nous avons d’abord booké nos billets d’avion en janvier, soit 3 mois avant le départ, puis une fois l’itinéraire décidé nous avons cherché les différents hébergements et enfin réservé la voiture.

Nous avions envie de profiter de chaque étape de ce voyage et de voir ou revoir des choses que nous aimions et qui nous ressemblent, c’est autour de ces conditions que nous avons établi notre road trip. Lors de notre voyage sur la Côte Ouest en 2014, nous avions dû, faute de temps (mais aucun regret!), faire l’impasse sur 2 endroits, la Highway 1 et Joshua Tree, cette fois-ci ils ne nous échapperont pas !

Map
San Francisco Map

San Francisco !

C’est donc le 29 avril 2017, que nous atterrissons à San Francisco, nous récupérons notre voiture, une Jeep Renegade (louée chez Avis pour 415€ les 12 jours), puis direction notre hôtel.

Golden Gate

Nous avons quelques objectifs à remplir à SF, le 1er est de voir enfin le Golden Gate. Il y a 3 ans, il nous avait nargué pendant 3 jours, caché derrière le fog.
Direction Baker Beach, la plage située au nord-ouest de la ville et miracle, le pont est là sous un ciel bleu, pas un seul nuage à l’horizon !
Nous marchons sur le sable, nous allons le plus à droite possible, et là petite surprise… cette extrémité de la plage est occupée par des naturistes (nudistes). Personne ne nous avait prévenu, aucun blog, vous me remercierez!
J’ai d’ailleurs cherché la définition/différence de ces 2 termes sur google, ben oui on s’y perdrait, il y a des tas de forums qui parlent de ce sujet, des pépites, allez ne faites pas les timides, allez y faire un tour ;). Moi j’ai enfin compris la différence, vous me direz !
Le plus important dans tout ça, outre les nudistes qui jouent à la raquette de plage, c’est que le pont est là, sous nos yeux, et qu’il est magnifique.

Painted Ladies

Le 2ème objectif que nous avions à remplir était celui de voir les fameuses Painted Ladies !
Mais on les a déjà vues en 2014, non ? Oui, mais 2 d’entre elles étaient en travaux, impossible à l’époque de faire une jolie photo et de profiter du spectacle avec tous ces échafaudages!
Cette fois-ci, aucun problème pour admirer cette architecture si particulière à San Francisco, les travaux sont terminés et les maisons sont magnifiques.

san francisco
alamo square

Twin Peaks & Castro

Pour finir cette 1ère journée en beauté, nous nous dirigeons vers Twin Peaks, un endroit que nous avions adoré (quand je vous disais qu’on voulait refaire ce qu’on avait aimé en 2014 !).
Nous y sommes au coucher du soleil, la lumière est splendide, les couleurs si douces, nous pourrions rester ici pendant des heures mais le vent souffle beaucoup et le ventre gargouille fort ! La fatigue commence à se faire ressentir elle aussi, il est 19h30 aux US, 4h30 en France et on a quasiment pas dormi dans l’avion, ce soir on ne fera pas de vieux os. Nous mangeons au Super Duper dans le quartier de Castro, 1er burger du séjour et au lit !

Twin Peaks
Castro

Fisherman’s Wharf

Nous décidons d’attaquer notre 2ème journée par le meilleur des moyens, à savoir un énorme brunch chez Hollywood Cafe (déjà testé et approuvé en 2014). Tout y est délicieux, allez-y les yeux fermés mais allez-y tôt parce que tout le monde veut goûter à ces pancakes !

Le ventre bien (trop ?) rempli, nous nous dirigeons vers Pier 39, vous vous souvenez de nos objectifs et bien voici le 3ème et dernier, voir les sea lions !
Et bien oui, en 2014 nous n’avions pas vu le GG à cause du fog, les Painted Ladies à cause des travaux et les sea lions à cause de la saison, ils étaient tous partis se reproduire loin des regards indiscrets ! En ce 30 avril, ils sont bien là, ils s’amusent à se pousser les uns les autres à l’eau et ils se font entendre.

Hollywood Café
Fisherman Wharf
Alcatraz
Piers 39
Sea Lion

Coit Tower & Lombard Street

Nous prenons un peu de hauteur en nous rendant à la Coit Tower, un des lieux idéal pour avoir une vue imprenable sur San Francisco.
Cette fois-ci nous ne montons pas en haut de la tour (pour information, l’entrée est de 8$/pers.), on profite simplement du spectacle :).

Puis, direction la très connue Lombard Street. Nous nous garons dans la rue juste en dessous, elle est tellement en pente que je « tombe » presque de la voiture en sortant. Thomas lui, doit pousser la porte à fond !

Profitons-en pour faire un petit rappel, à San Francisco, dans les rues en pente, n’oubliez pas de tourner vos roues vers la droite si vous êtes garés en descente, vers la gauche si vous êtes garés en montée ! Ne rigolez pas avec cette règle, les agents n’hésitent pas à laisser des amendes si vous ne la respectez pas.

Coit Tower
Lombard Street

Haight-Ashbury

Nous voici maintenant dans le très agréable Haight-Ashbury, quartier hippie de San Francisco. Fin des années 60, c’est là que les jeunes américains adeptes du mouvement se retrouvaient pour célébrer le Summer of Love ! C’est à cette même période que le célèbre Jimi Hendrix a vécu dans une petite maison de la rue principale Haight St.
Vous y trouverez tout ce que j’aime, à savoir des magasins qui regorgent de petites robes fleuries, une boutique de succulentes dans laquelle j’avais craqué sur un cactus en 2014 et bien sûr des markets et restaurants à tendance veggie.

Haight Ashbury

Soma StrEat Food Park

Avant de quitter San Francisco, nous allons au Soma StrEat Food Park, lieu à ciel ouvert rassemblant plusieurs food trucks dont un mexicain qui nous attire. Il faut savoir que Thomas et moi avons une très faible résistance face aux plats pimentés et bien là nous avons été servis, « aïe aïe caramba ! ».
Vous ne nous en voudrez pas, on a oublié le nom du food truck, trop occupés à essayer de récupérer notre palais !
L’endroit est vraiment très sympa, musique de fond et jeux de kermesse à disposition. Nous ne pouvions pas rêver mieux comme au revoir à San Francisco.

Il est l’heure de quitter la ville, nous prenons donc la voiture direction Monterey, début du road trip, les routes américaines nous avaient manqué !

Streatfood Soma

San Francisco en quelques mots !

Où dormir ? :

Question très difficile, et nous n’avons pas la bonne réponse ! Il faut savoir qu’il est très compliqué, voire impossible, de trouver une chambre de motel à moins de 80€ la nuit (nous ne parlons pas des auberges de jeunesse, nous n’avons jamais testé), idem pour Airbnb, les logements de la ville sont très chers.
En 2014, nous avions passé nos 2 nuits à l’hôtel Whitcomb – 1231 Market St, environ 150€ la nuit.
Cette fois-ci nous avons dormi au motel Rodeway Inn & Suites – 1234 Great Hwy, pour 85€ la nuit.
Je ne conseillerais aucun de ces deux établissements, vieillissants et très bruyants tous les deux , le 2ème a juste le mérite d’être moins cher !

Où manger ? :

Là, c’est beaucoup plus simple, il y a vraiment beaucoup de bonnes adresses food à San Francisco.
Pour petit déjeuner/bruncher, nous ne pouvons que vous conseiller le Hollywood Cafe – 530 North Point St. Attention cependant à la file d’attente qui peut être longue et à l’addition qui peut être salée, les plats sont très copieux alors n’hésitez pas à demander un « doggy bag », tout le monde le fait !
Pour déjeuner, le Soma StrEat Food Park – 428 11th St, choix important de food trucks et ambiance géniale !
Ou bien le Ike’s Place – 1650 Holloway Ave, sûrement les meilleurs sandwichs que nous ayons mangé.
Pour dîner, le Mission Cheese – 736 Valencia St, énorme coup de cœur en 2014 ainsi que le Magnolia Pub & Brewery – 1398 Haight St.

Pour résumer ? :

Nous avions été séduits par San Francisco en 2014, nous l’avons été encore plus cette fois-ci (ben oui, on a rempli tous nos objectifs !).
Bien que la ville soit grande, ce qu’on aime vraiment à SF, c’est qu’elle reste tout de même à taille humaine, il n’est pas compliqué de se déplacer en voiture ou de se garer. La ville est remplie de bonnes adresses food, fringues… Les gens y sont cool, l’ambiance y est cool, bref la vie y est cool ♥ !