Santorin !

Des maisons blanches et des portes bleues, voilà comment décrire Santorin et à force de voir des photos aux allures de cartes postales, nous avons décidé d’y passer quelques jours en été 2017.

Nous avons consacré 3 jours à la visite de l’île, la durée parfaite pour avoir le temps de tout voir ou presque ! Si vous aimez prendre votre temps, flâner à la plage, alors vous pouvez rajouter 1 jour ou 2.

Au programme de ces quelques jours à Santorin : Oia (la ville la plus photographiée de l’île), Fira (la capitale), une excursion en bateau et de jolies plages

Le tri des photos a été très compliqué, tout est photogénique alors préparez-vous, cet article va être long 🙂 !

Imerovigli !

A peine arrivés à Santorin, nous prenons possession de notre hôtel, Thea Studios situé à Fira, le propriétaire (adorable) nous propose la location de scooter et quad, nous sautons sur l’occasion !
Nous choisissons un scooter pour cette 1ère journée et direction Imerovigli !

1ère claque avec ce village trop méconnu, pour nous c’est l’un des plus beaux de Santorin.
Nous nous amusons à nous perdre dans les ruelles de la Caldeira (falaise), il y a du bleu et du blanc partout, c’est tout simplement magnifique !

Oia !

Après en avoir pris plein les yeux à Imerovigli, nous reprenons le scooter en direction de Oia. La route est vraiment très agréable, à notre droite une vue incroyable sur la mer et à notre gauche sur la roche volcanique, un paysage lunaire !

Nous arrivons à Oia vers 16h30, nous sommes étonnés de constater qu’il y a « peu » de touristes.
Un petit chat bien trop mignon vient se frotter à moi et je me souviens alors de ce que les gens m’ont raconté, les Cyclades sont le paradis des chats, youpi !

Nous pensions faire le tour de Oia assez rapidement mais en fait c’est une ville assez grande, enfin surtout tout en longueur.
Je suis aussi surprise par les boutiques (très nombreuses) qui ne sont pas « kitch » du tout comme je l’imaginais, elles sont chics, raffinées et vraiment tendance, il y a des tentations partout mais je craque seulement sur une paire de boucles d’oreilles en pierre noire volcanique.

Les habitations de la Caldeira sont magnifiques, souvent avec piscine, loger ici aurait été un rêve mais beaucoup trop cher pour nous !
Plus nous nous rapprochons du coucher du soleil, plus les ruelles sont difficilement franchissables, nous sommes des centaines de touristes à aller vers la même direction, celle du soleil…
Nous arrivons au spot, il y a énormément de monde déjà installé, nous essayons de nous trouver une petite place et attendons sagement que le spectacle commence.
Il est aux alentours de 19h, la lumière commence à être plus douce, plus orange, les reflets sur les maisons blanches sont magnifiques, on en prend plein les yeux. A ce moment là, nous comprenons pourquoi les couchers du soleil de Santorin sont si populaires, alors ok, nous sommes entourés de touristes mais il est très facile d’en faire abstraction quand une scène aussi belle se déroule devant nous.
Je suis sympa, je vous épargne les 30 photos du coucher du soleil !

Nous partons quelques minutes avant la fin et nous nous dirigeons vers un des nombreux restaurants sur la Caldeira, nous en choisissons un au hasard dont j’ai oublié de noter le nom.

Sources chaudes & Volcan Néa Kaméni !

2ème jour sportif, ce sont mes jambes et mon appli santé qui le disent (plus de 20 000 pas soit 15km) !
Nous partons à pied de notre hôtel de Fira, direction le port, nous avons donc 20 minutes de marche jusqu’au centre de la ville et c’est à ce moment-là que je décide d’annoncer à Thomas que nous aurons ensuite 588 marches à descendre…

Dès le début, nous croisons des ânes destinés aux touristes les moins sportifs (les plus fainéants), nous pas besoin, on va faire confiance à nos jambes !
Plus nous descendons et plus nous croisons ces pauvres bêtes, frappés à coup de bâton pour qu’ils avancent, stationnés comme des caddies les uns derrière les autres pendant plusieurs mètres. Non seulement la descente est difficile mais le fait d’assister à ce triste spectacle la rend encore plus dure…
N’encouragez pas ce procédé, si vous n’êtes pas en forme pour la descente, il existe des télécabines au prix de 6€/pers. dont le trajet dure à peine 5 minutes, nous avons choisi ce système pour la remontée.
Petite parenthèse 30 millions d’amis terminée !

30 minutes de descente plus tard, nous arrivons au port et nous dirigeons vers le bateau pour l’excursion que nous avons réservé.
Nous allons partir en mer à bord d’un bateau traditionnel pour nous diriger vers des sources chaudes puis visiter le volcan de l’île juste en face du port de Fira, prix de 20€/pers. pour 3h d’excursion.
Après plusieurs minutes de navigation, nous arrivons aux sources chaudes, les plus courageux (dont Thomas) plongent du bateau, moi je me contente de descendre par l’échelle… l’eau est glaciale, j’en ai le souffle coupé !
Heureusement, quelques mètres plus loin l’eau est à 30°, elle est de couleur marron et attention elle laissera des dépôts sur votre maillot de bain et votre peau, alors ne faites pas comme nous qui avons enfilé nos t-shirts blancs sans nous sécher…

Une fois remontés sur le bateau, cap sur l’île au volcan. Droit d’entrée au volcan 2,5€/pers.
Pour info, la dernière éruption de Néa Kaméni date de 1950, depuis le volcan reste calme.
C’est parti pour 1h30 sur l’île, temps nécessaire à l’aller-retour jusqu’au somment, journée sportive je vous avais dit !

Fira !

Nous rejoignons donc le centre de Fira depuis le port à l’aide des télécabines.

Là haut c’est l’effervescence, il y a beaucoup de monde dans les ruelles marchandes mais bizarrement nous ne nous sentons pas étouffés.
Il y a énormément de boutiques de souvenirs, de vêtements, mais surtout beaucoup de bijouteries, ça en est même assez étonnant !

Nous mangeons un délicieux kebab grec, appelé porc pita gyro, c’est franchement excellent, nous n’en n’avons jamais mangé d’aussi bon en France, nous finissons notre déjeuner par un yaourt grec.

La ville est très jolie, peut-être légèrement moins charmante que Oia mais elle reste très sympathique à visiter.
Nous assistons ici à l’un de nos plus beaux sunsets, le soleil est comme orange puis rouge, une boule de feu, il se couche derrière l’île au volcan que nous avons visité le matin même, nous sommes entourés de nombreux touristes mais rien à voir avec Oia la veille. Derrière nous, un musicien joue du hang, c’est très apaisant et poétique, le moment est juste dingue !

Nous mangeons ensuite en terrasse, vue sur la Caldeira au Naoussa, le repas est excellent, le meilleur tzatziki du séjour et une moussaka à tomber !

Le spectacle du sunset était tellement beau que nous reviendrons le lendemain soir pour reprendre notre dose !
Cette fois-ci, Thomas me fait grimper sur un clocher, on ressemble un peu à des Yamakasis, les toits sont arrondis et super glissants, j’en fais tomber mes lunettes de soleil (mes préférées 🙁 ) heureusement je les récupère plus bas juste un peu rayées, c’est un peu dangereux il faut l’avouer, mais nous sommes comme seuls au monde avec le coucher du soleil face à nous…

Kamari Black Beach !

Pour notre 3ème et dernier jour plein à Santorin nous décidons de louer un quad, Thomas n’en a jamais conduit mais comme d’habitude il s’adapte très vite ! Si je dois comparer avec le scooter, je dirais que le quad est bizarrement moins stable, nous ressentons beaucoup plus les nombreux défauts de la route.

Nous prenons la direction de la 1ère plage de la journée, la Kamari Black Beach, 3 sont au programme,
Il s’agit d’une plage de sable et galets noirs, nous la parcourons sur presque toute sa longueur et en profitons quelques instants pour admirer la mer qui est assez déchaînée.

Perissa Black Sand Beach !

Ici, la plage est tellement sympa que nous avons décidé de nous y installer plusieurs heures, nous avons donc loué des transats au restaurant Demilmar, au prix de 10€ pour 2 et pour la journée.

Perissa est une plage de sable fin noir, c’était une 1ère pour nous et c’est vraiment très joli. La mer est ici très calme mais l’eau est par contre très froide, impossible pour moi, frileuse, de m’y baigner !

Le midi nous mangeons une salade grecque, pas excellente, mais pour un restaurant de plage ça fait l’affaire… L’endroit est joliment décoré, l’ambiance est vraiment très agréable.

Red Beach !

Dernière plage de la journée, la plus connue et la plus photographiée de Santorin, la Red Beach. Comme son nom l’indique, le sable et les falaises de cette plage sont de couleur rouge.

Depuis le parking, nous avons quelques minutes de marche pour accéder au point de vue sur la plage, elle est vraiment très jolie et le contraste entre l’eau et la roche volcanique est superbe !

Nous n’irons pas jusqu’à la plage, nous avons eu notre dose pour la journée, mais c’est vraiment un plaisir de la surplomber et de l’admirer.

Pyrgos !

Petit village dans les terres de Santorin, très peu fréquenté mais tellement mignon.

Nous grimpons dans la ville, et là c’est un vrai labyrinthe de ruelles qui partent dans tous les sens, et plus nous avançons plus nous rencontrons des chats, vous voyez mon petit sourire 😉 ? Les rues sont vraiment très charmantes et si calmes, ici encore tout ou presque est blanc.

Il fait une chaleur écrasante et nous croisons par hasard le chemin de cette jarre remplie de citronnade bien fraîche, c’est sans hésiter que nous sautons dessus !

Plus tard, après nous être perdus volontairement dans les ruelles, nous redescendons et décidons de manger notre dernier repas grec au très joli restaurant Brusco, nous y dégustons un excellent vin grec et bien sûr un plat typique, du pain pita, du tzatziki et du porc cuisiné, un vrai délice.

Pour finir notre séjour à Santorin, nous irons voir le coucher du soleil à Fira.

Santorin en quelques mots !

Où dormir ? :
Comme dit plus haut, nous avons logé à Fira à l’hôtel Thea Studios, nous vous le recommandons vivement, le personnel est adorable et de très bon conseil. Il est situé à 15 minutes à pied du centre de Fira mais une location de véhicule sera nécessaire pour visiter l’île. Vous pourrez louer un scooter ou un quad à l’hôtel, ça c’est vraiment très pratique.
Pour info, la location du scooter pour 24h nous a coûtée 30€, et le quad 35€.
En arrivant à Santorin, nous avons pris un taxi de l’aéroport à l’hôtel, il nous a réclamé 20€ prétextant qu’il fallait qu’il retourne à l’aéroport… petite escroquerie ! Pour le retour, l’hôtel nous a organisé le transfert gratuitement !
L’hôtel est équipé d’une jolie piscine et les chambres bien que simples sont agréables.

Où manger ? :
Nous avons souvent très bien mangé à Santorin et la plupart du temps pour pas cher.
Pitogyros
 – Oia, excellent kebab grec.
Obelix – Fira, kebab grec encore de très bonne qualité et très bon marché.
Naoussa – Fira, très bon restaurant de spécialités grecques, leur tzatziki est le meilleur que nous avons mangé.
BruscoPyrgos, très bon petit restaurant, les plats sont excellents et l’accueil est super !

Pour résumer ? :
Santorin est une île magnifique, un vrai coup de cœur. On s’y attendait mais tout est vraiment très beau, ce blanc et ce bleu, quel beau mélange. De toute façon, les photos parlent d’elles-mêmes.
Les 3 jours ont été super agréables et ils ont été suffisants pour voir l’essentiel de l’île.
Attention, côté décalage horaire, il y a une heure de plus à Santorin par rapport à Paris, l’eau du robinet est très salée donc non potable et il y a souvent beaucoup de vent donc prévoyez une petite laine pour les soirées 😉
Courrez à Santorin, vous allez adorer !